Est-ce que la fin est proche ?

-  Quel est donc la réalité de la terre, où en sommes-nous?


   Jésus dit: "Et quand vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres, ne soyez pas troublés, car il faut que ces choses arrivent; mais la fin n'est pas encore - Marc 13.7".
Jésus dit aussi: "Car nation s'élèvera contre nation, et royaume contre royaume; et il y aura des famines, et des pestes, et des tremblements de terre en divers lieux" (Matthieu 24. 7). Il y a un bon bout de temps que c'est chose arrive sur la terre.

   Il ne faudrait pas oublier que les sept trompettes (Apocalypse 8.7 à 11.15) doivent sonner avant que Christ vienne chercher son Église. Jésus Christ vient chercher son peuple, ses enfants, à la septième trompette, qui est la dernière, comme le dit ce passage: "en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette, car la trompette sonnera et les morts seront ressuscités incorruptibles, et nous, nous serons changés" (1 Corinthiens 15.52).


Quel est donc la réalité de la terre, où en sommes-nous ?

  Voici, des chercheurs, écologistes et biologistes qui rendent témoignages, que tout va de mal en pi et qu'il n'en reste plus bien long pour notre planet.

 

 

Des espèces disparaissent déjà
- Une première analyse globale sur la question vient d'être rendue publique. Des chercheurs américains ont ainsi comptabilisé les résultats de 866 études scientifiques. Ils établissent que plusieurs espèces animales et végétales ont disparu en raison du réchauffement climatique. -
Article - Annual Review of Ecology, Evolution, and Systematics

- Nous voyons des espèces s'éteindre. Nous avons maintenant les preuves. Ce n'est pas seulement une intuition de biologiste. Cela se passe réellement. - Camille Parmesan, biologiste

- J'ai l'impression que l'on voit le désastre en face. Il se dirige à toute vitesse vers nous. Quiconque a 10 ans aujourd'hui connaîtra un monde très différent et effrayant lorsqu'il en aura 50 ou 60. - Chris Thomas, biologiste

Date de publication : 21 novembre 2006

 

 

 

La fin des produits de la mer pour 2048
Une étude publiée dans la revue Science estime que les ressources marines pourraient avoir en grande partie disparues d'ici à 2050 à cause de la pression insoutenable des activités humaines sur le milieu marin. -

L'équipe internationale de chercheurs à l'origine de cette étude s'est basée sur 32 expériences contrôlées, des observations dans 48 aires marines protégées, des données de la pêche mondiale de la FAO (organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) sur les prises globales de poissons et d'invertébrés de 1950 à 2003 et des données étalées dans le temps (archives, carottes, sources archéologiques...) couvrant 1 000 ans d'histoire et 12 zones côtières. Cette étude, qui a duré quatre ans, montre la perte de biodiversité causée par la surpêche et les pollutions menace non seulement les pêches, mais également la productivité et la stabilité globales des océans...
crédit : notre-planete.info - Publier le 15 novembre 2006

 

 

 

Alertes sur un climat bientôt irrespirable...
La principale nouvelle du mois, c'est qu'avec l'augmentation de l'effet de serre, l'atmosphère pourrait devenir assez rapidement irrespirable. Malgré toutes les incertitudes qui restent, et qui sont effectivement très grandes, le risque de plus en plus vraisemblable d'une catastrophe majeure déclenchée par le réchauffement climatique exige une réaction immédiate de nos sociétés. En effet, les conséquences pourraient en être beaucoup plus graves qu'on ne l'a dit jusqu'ici, et même que ne le montre le film de Al Gore "Une vérité qui dérange" déjà dépassé, puisque cela pourrait aller jusqu'à une extinction de masse par asphyxie !

On n'en est pas là, certes, et rien n'est sûr, mais possiblement dans une centaine d'année seulement on pourrait commencer à manquer d'oxygène. Il faut vraiment se secouer, se réveiller de notre torpeur collective et de notre course à l'abîme!

Département de géo-ingénierie de l'université de Berkeley. - Publier le 22 novembre 2006

 

 

 

Pénurie d'eau d'ici à 2025
- 2 milliards de personnes seront en situation de pénurie d'eau d'ici à 2025, probablement 3 milliards en 2050.

(Jean Margat, vice-président de l'Association du Plan Bleu pour la Méditerranée et de l'Institut méditerranéen de l'eau) - Publier le 27 novembre 2006

L'eau douce est une denrée rare et précieuse : elle ne représente que 2,5 % de toute l'eau présente sur terre, le reste étant de l'eau salée. Or, selon l'Organisation Météorologique Mondiale, « une grave pénurie d'eau risque de se produire d'ici 50 ans », conséquence d'une mauvaise gestion des réserves, de la pollution et de la poussée démographique. Déjà, aujourd'hui, plus d'un milliard de personnes n'ont pas accès à l'eau potable. La consommation d'eau dans le monde a été multipliée par six en un siècle.
D'ici 2025, la quantité d'eau disponible par personne pourrait tomber à la moitié du niveau actuel - qui est déjà deux fois plus bas que celui de 1960. D'ici 2050, selon les Nations Unies, entre 2 et 7 milliards d'êtres humains seront confrontés à une pénurie d'eau. Parmi les régions les plus menacées, on trouve notamment le bassin méditerranéen (en particulier l'Afrique du Nord) et la péninsule arabique. -

Marc Bertola. PalnèteMag - cite-sciences.fr - Publier le 02 novembre 2003

 

 

 

Disparition des abeilles
Ce qui s'est amorcé en Floride, il y a quelques années, a essaimé au Canada et en Europe.

Ainsi, des milliards d'abeilles ont quitté les ruches pour ne plus y revenir. Cette épidémie a été foudroyante et elle risque de toucher toute la planète, circulant de ruche en ruche. C'est un peu comme si les abeilles avaient mis le cap vers une destination inconnue, décidées à ne plus réintégrer leur domicile. Et pourquoi donc est-ce si inquiétant? Tout simplement parce que les abeilles transportent ce qu'il faut pour que les plantes soient fécondées. Sans elles, la production de fruits et de légumes est en grand danger. Il existe environ 90 plantes qui servent d'aliments aux hommes. Si les abeilles disparaissent, on peut aisément imaginer les conséquences. En 2007, le syndrome de l'effondrement des colonies a fait disparaître entre 60 % et 90 % des colonies, selon les régions. On aura perdu quelque 1,5 million de ruches sur un total de 2,4 millions aux États-Unis. La situation en Europe n'est guère mieux. En France, les pertes ont atteint de 35 à 45 % des ruchers. De plus en plus de spécialistes attribuent à l'apparition de nouveaux pesticides cette attitude des abeilles. Michel Tremeau, apiculteur et président du syndicat des apiculteurs du Gatinais, en France, soutient que si la décroissance se maintient, d'ici 10 ans on sera sous le seuil minimum pour que la pollinisation se fasse. ...On cite même Albert Einstein qui disait que le jour où les abeilles auront disparu, la vie de l'homme s'éteindrait également...

Serge Côte - 30/03/2008 - www.canoe.com

 

 

 

La planète Terre est-elle trop petite ?
... Le rapport donne également une indication sur ce que l'on appelle l'empreinte écologique, mesurant les besoins en ressources naturelles d'une personne ou d'une population, pour la nourriture bien sûr mais aussi pour tout le reste (matériaux divers, occupation des sols pour l'habitation et le transport, bilan en carbone...). Il s'exprime en hectares globaux, donnant la surface de terres et d'océans nécessaire pour subvenir à ces besoins et pour recycler les déchets produits.

Selon les chiffres du rapport, ce besoin excède les capacités de la planète depuis les années 1980. En 2005, l'empreinte écologique de l'Humanité entière représentait 17,5 milliards d'hectares globaux. Or, la capacité de production, exprimée avec la même unité, atteignait seulement 13,6 milliards. La différence, de 29%, correspond à l'épuisement des ressources disponibles. A ce rythme, explique le rapport, l'écart atteindra les 100% au cours de la décennie 2030. Il nous faudra alors deux planètes Terre pour que nos modes vie actuels soient conservés...

Le 30 octobre 2008 - Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences

 

 


  Il est vraiment temps de se réveiller, le temps est beaucoup trop court. Fortifions-nous, encourageons-nous les uns les autres, "exhortez-vous l'un l'autre chaque jour, aussi longtemps qu'il est dit : " Aujourd'hui ", afin qu'aucun d'entre vous ne s'endurcisse par la séduction du péché" (Hébreux 3.13). "la nuit est fort avancée, et le jour s'est approché; rejetons donc les oeuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière" (Romains 13.12). "Et ne vous conformez pas à ce siècle; mais soyez transformés par le renouvellement de votre entendement, pour que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, bonne et agréable et parfaite" (Romains 12.2).

  Annonçons l'Évangile, le vrai Évangile qui donne le seul salut, accompli par l'eau du baptême de Jésus Christ, par son sang sur la croix et par sa résurrection, car Christ est venu nous sauver par c'est trois choses (1 Jean 5.6-8) qui donne aux gens qui ont cru d'être né de nouveaux d'eau et d'Esprit (Jean 3.5). Annonçons le aux plus grands nombres, a ceux qui sont prêt et à ceux qui sont loin, et prier pour tout les frères en Jésus Christ, et aussi pour tous les hommes et femme de cette terre qui ne connaisse pas le salut de Dieu. Car telle est la volonté de notre Dieu.

  "Or je dis ceci, frères: le temps est difficile: au reste, c'est pour que ceux mêmes qui ont une femme soient comme n'en ayant pas; et ceux qui pleurent, comme ne pleurant pas; et ceux qui se réjouissent, comme ne se réjouissant pas; et ceux qui achètent, comme ne possédant pas; et ceux qui usent du monde, comme n'en usant pas à leur gré; car la figure de ce monde passe" (1 Corinthiens 7.29-31).

  Voilà, Dieu vous garde tous et vous bénis de tout bénédictions, car nous avons tout en lui et pour lui.
"Je viens bientôt; tiens ferme ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne" (Apocalypse 3.11).


27 novembre 2006
Actualisé le 03 juin 2011

 

Date de dernière mise à jour : 24/09/2020

  • 3 votes. Moyenne 3.33 sur 5.

Ajouter un commentaire